Après le CONFINEMENT : ENTRETIEN PROFESSIONNEL ?ENTRETIEN ANNUEL D'ÉVALUATION ?






La loi impose aux entreprises

l’entretien professionnel biannuel.

Celui-ci a pour ambition de favoriser

la formation et la mobilité professionnelle.

Ce qui met l'entreprise au premier plan

des vecteurs de formation continue

pour les salariés.


Une mission pas forcément évidente !



L'entretien professionnel est une obligation légale, à la différence de l'entretien annuel d'évaluation qui relève, lui, d'une pratique managériale. Il est centré sur le salarié et ses possibilités d'évolution dans l'entreprise ou hors de celle-ci. Il y est amené à exprimer ses aspirations et ses désirs de formations, ceux envisagés par l'entreprise ou non.

Il est obligatoire au moins tous les 2 ans.


L'entretien annuel d'évaluation consiste à apprécier les compétences du salarié, sa performance dans une équipe et dans une organisation de travail. Il s'agit d'évaluer l'atteinte des objectifs de l'année précédente et de fixer ceux de l'année à venir.

Il a lieu généralement tous les ans (voire dans certaines entreprises, plusieurs fois par an).


LE CARTABLE SUR LE ZINC vous propose de faire passer vos entretiens professionnels. Nous sommes spécialisés dans les rencontres et les interventions dans les TPE et PME.

Faire entrer une personne extérieure à l'entreprise est très enrichissant. Cela permet à chacun de s'exprimer avec plus de détachement. C'est sortir de l'émotionnel pour envisager au mieux son rôle dans l'entreprise.

Notre approche bienveillante et professionnelle vous apportera l'objectivité dont vous avez besoin dans cette situation.


N'hésitez pas à nous consulter :

Sophie :        06 30 79 29 80

Christophe : 06 13 11 28 94





LA LOI => (art. L 6315-1 du Code du Travail)


Qu’est-ce qu’un entretien professionnel ?

L'entretien professionnel vise à :


  • accompagner le salarié dans ses perspectives d'évolution professionnelle (qualifications, changement de poste, promotion, ...)

  • et identifier ses besoins de formation.

L'entretien est consacré aux perspectives d'évolution professionnelle, notamment en termes de qualifications et d'emploi. Il doit informer le salarié sur la validation des acquis de l'expérience professionnelle (VAE). L'entretien doit également comporter des informations sur l'activation du compte personnel de formation (CPF) et des possibilités de financement par l'employeur.

Le contenu spécifique est défini par convention ou accord. S'il n'y a pas de stipulation dans l'accord de branche ou d'entreprise, il revient à l'employeur de définir le contenu de l'entretien en fonction des orientations stratégiques de l'entreprise. Exemples :

  • bilan du parcours professionnel du salarié avant et depuis son entrée dans l'entreprise,

  • identification des besoins de l'entreprise et des aspirations et compétences du salarié,

  • perspectives d'évolution professionnelle.


Attention : l'entretien professionnel ne concerne pasl'évaluation du travaildu salarié, qui est effectuée dans le cadre de son entretien annuel.



Qui est concerné ?


L'entretien professionnel concerne tous les salariés :

  • en CDI, CDD, contrat de travail temporaire, contrat aidé ...,

  • travaillant à temps plein ou temps partiel,

  • dans toutes les entreprises et tous les secteurs d'activité.

Les salariés sous contrat d'apprentissage ou de professionnalisation, qui ont la qualité de salariés, ne sont pas exclus de ces dispositions. Et ceci même s'ils bénéficient par ailleurs d'un accompagnement dans le cadre de leur formation en alternance.





Échéances


Fréquence

L'entretien professionnel doit avoir lieu tous les 2 ans (à partir de l'entrée dans l'entreprise, puis de la date de l'entretien précédent). L'employeur peut, soit par décision unilatérale, soit en application d'un accord collectif, organiser des entretiens professionnels à une périodicité et selon des modes différents. Toutefois, l'entretien professionnel doit être systématiquement proposé à tout salarié qui reprend son activité après une période d'interruption due à :

  • un congé de maternité,

  • un congé parental à temps plein ou partiel,

  • un congé d'adoption,

  • un congé de proche aidant,

  • un congé sabbatique,

  • une période de mobilité volontaire sécurisée,

  • un arrêt maladie de plus de 6 mois,

  • un mandat syndical.

L'entretien peut avoir lieu, à l'initiative du salarié, à une date antérieure à la reprise de poste.

À savoir : l'employeur d'au moins 50 salariés a jusqu'au 31 décembre 2020 pour mettre en place le nouveau cadre de l'entretien professionnel.

État des lieux tous les 6 ans

Tous les 6 ans, l'entretien professionnel doit faire un état des lieux récapitulatif du parcours professionnel du salarié. Cet état des lieux permet de vérifier que le salarié a effectivement bénéficié des entretiens professionnels prévus au cours des 6 dernières années. Il permet également de s'assurer qu'au cours de ces 6 dernières années, le salarié a :

Un compte-rendu de l'état des lieux est alors rédigé durant cet entretien. Une copie est remise au salarié.



Lieu de l'entretien

L'entretien doit avoir lieu pendant le temps de travail et est assimilé à du temps de travail effectif. Il a lieu dans les locaux de l'entreprise.



Sanctions de l'employeur

Dans une entreprise d'au moins 50 salariés, si le salarié n'a pas bénéficié les 6 dernières années des entretiens professionnels et d'au moins une action de formation non obligatoire, l'employeur doit abonder le compte personnel de formation (CPF). Le CPF du salarié sera alors crédité de 3000 €.




SOURCE : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F32040

28 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

© 2023 by Sophie Reynouard. Proudly created with Wix.com

CONTACTEZ-NOUS

Sophie REYNOUARD DAVID-AUVRAY

06 30 79 29 80

Christophe VANDAMME

06 13 11 28 94

CABINET

298 rue d'Argenton

Doué la Fontaine

49700 DOUÉ EN ANJOU

PAYS DE LA LOIRE

lecartablesurlezinc@gmail.com

christophevandamme@neuf.fr